*
Menu
Menu
Accueil Accueil
La réception La réception
La mécanique La mécanique
La carosserie La carosserie
La peinture La peinture
Les pneus Les pneus
Les services Les services
C'était hier C'était hier
Nous écrire Nous écrire
Contact & Localisation Contact & Localisation
Plan du site Plan du site
La rosette d'Ettore Bugatti

Albert Bernhard garde de meilleurs souvenirs de la période où il essaya et présenta des autorails Bugatti sur les différents réseaux français et même étrangers, puisque la Belgique s'y intéressa de très près en 1935 alors que le "Présidentiel" se trouvait exposé à l'exposition internationnale de Bruxelles.

Sur Paris-Bordeaux alors qu'une rame triple subissait un test d'évaluation face à une Micheline et à une rame Renault, le Bugatti prit feu, des chutes de contreplaqué étant restées au contact des tuyaux d'échappement dans les bavolets carénés du bas de caisse !
Une autre fois, un modèle tout neuf s'arrêta en pleine voie entre Strasbourg et Colmar, les peintres ayant obturé la prise d'air du bouchon du réservoir d'essence !
Un jour, Albert Bernhard termina un parcours d'essai Strasbourg-Paris à bord d'un allégé A.L. bimoteur sur un seul moteur... pour ne pas devoir reprendre de l'essence qui était alors détaillée en bidons de 5 litres.


Autorail Bugatti le "Présidentiel"

Mais son plus beau souvenir reste celui de Saint-Dié à l'arrivée du président de la République, Albert Lebrun venu inaugurer le tunnel de Sainte-Marie-aux-Mines le 8 août 1937.
Il s'était rendu dans la gare vosgienne sur un "léger" avec Jean Bugatti à bord. Ettore, qui était venu en voiture, avait oublié de mettre la rosette de la Légion d'Honneur et il n'était plus question de retourner à Molsheim.
Albert va donc faire l'emplette d'une rosette rouge à Saint-Dié qui est fort heureusement une ville de garnison si bien qu'il finit par trouver cet article et il revient à la gare avant le Président avec trois rosettes dans le creux de la main. "Pourquoi trois ?" veut savoir Jean. "Une pour la boutonnière, deux dans les poches, ainsi ton père ne sera plus pris au dépourvu !" répond le mécano.

marques_en_bas_ecran

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail